The Soothsayer

''L'Amoureux'', 2022, huile sur miroir en aluminium poli, 180 x 120 cm

Vernissage le mercredi 20 avril 2022

Lors de la 59ème Biennale de Venise et sous les auspices de la république de San Marino, Mouna Rebeiz présente « The Soothsayer », un corpus d’œuvres inédites qui invite à un voyage symbolique et métaphorique au sein de l’Église Anglicane Saint Georges à Venise, Italie.


59ème Biennale de Venise – République de San Marino
Du 23 avril au 27 novembre 2022
Église Anglicane St George, 30123 Venise VE, Italie

Seiya, 2021, pièces de puzzle en verre acrylique recyclé et recyclable, 240 x 50 x 6 cm


Le titre de l’exposition, « The Soothsayer » (Le Devin en français) fait référence au personnage de la tragédie de Shakespeare qui avertit l’empereur Jules César de son assassinat prémédité au Sénat, mais qui est ignoré et traité de « rêveur ». Ainsi, Mouna Rebeiz reprend
l’idée de prémonition comme étant l’une des missions de l’artiste.
L’artiste s’intéresse au point de rencontre improbable entre l’intelligence artificielle et la mystique. Trois œuvres dialoguent entre elles et guident le visiteur sur le chemin de sa propre découverte et de celle de l’humanité : un ensemble majestueux des 22 arcanes du Tarot de Marseille revisitées, un puzzle de pièces colorées et une sculpture totémique abstraite.


Disposés en arc de cercle le long de la nef centrale, les 22 arcanes majeurs du Tarot de Marseille réinterprétés, peints sur des plaques d’aluminium polies par une technique picturale singulière, symbolisent le noyau originel de la psyché, la connaissance de soi.
Le puzzle de pièces colorées, dressé derrière le bénitier, symbolise la limite entre le réel et l’au-delà, où cohabitent les ancêtres, les esprits, les sages et les nouvelles divinités. Les pièces de puzzle qui composent le mur sont associées à un système de production d’une prophétie par le toucher. Elle est projetée dans l’espace de l’église sous forme textuelle.
Un totem composé de pièces de puzzle transparentes réalisées à partir de plexiglas recyclé se dresse à l’entrée de la nef. Il est lui aussi une émanation des dieux, ancêtres, sages, devins qui règnent dans une autre dimension et qui choisissent de communiquer avec nous. On peut lire sur le totem en caractères gothiques, les vers du premier quatrain des Correspondances de Charles Baudelaire.


En plein cœur de l’église Saint Georges de Venise, la vocation méditative des trois éléments de l’ensemble performatif prend toute sa dimension.


Le Diable, 2022, huile sur miroir en aluminium poli, 180 x 120 cm